Etape 9: Héraklion –> Lesquin –> La maison

Une fois dans l’avion, un premier message du pilote (en anglais) nous indique qu’il y a un petit problème technique (apparemment un problème de contact), qu’ils vont changer la pièce et que ça ne va pas prendre longtemps… Ils changent donc cette pièce et nous annoncent que nous nous préparons pour le décollage.

Deuxième problème technique, le pilote nous explique alors ( toujours dans son anglais peu déchiffrable pour la plupart des passagers) qu’une lumière n’est pas de la bonne couleur (enfin c’est ce que Thomas a compris!).

Et là… panique! Certains passagers s’échauffent et veulent descendre de l’avion, une hôtesse essaie (enfin!) de les rassurer en français mais c’est trop tard, il ne veulent plus rien savoir: “Ils ne nous disent rien…”, “…on ne comprend pas l’anglais…”, “…on a des enfants, nous!…”, bref “on veut descendre!”

Au départ, seuls les passagers qui voulaient descendre étaient sensés le faire mais la sauce est montée tant et si bien que pour finir tous les passagers de l’avion ont débarqué! Retour à l’aéroport où nous hallucinons sur le comportement des gens et la rapidité à laquelle la panique se transmet!

Nous passons bien une heure à attendre sans plus d’explications qu’on nous appelle. On se résoud alors à se lancer dans un UNO effréné avec nos amis …

Crète - 296


Evidemment, la partie est à peine entamée qu’on nous fait embarquer!

Cette fois c’est la bonne! Nous décollons avec plus de 2h de retard. late

Pas de bol pour mes parents qui nous attendent à l’aéroport et que nous n’avons pas réussi à prévenir… désolés!

En tout cas le comité d’accueil est bien là (il a même le sourire!) et Annie et Bernard nous ramènent à la maison où nous sommes heureux de retrouver Akuma mais où la température nous fait réaliser que les vacances sont bel et bien finies! cold