Prisoner of Society Hero?

Pendant que certains explosent tous les scores sur Guitar Hero sans se poser la moindre question, Korben a déniché une vidéo sur Youtube où un groupe de JV (j’ai appris hier sur M6, que les policiers désignaient ainsi les jeunes voyous) s’en donne à coeur joie sur la chanson de The Living End, Prisoner of Society. Le plus simple c’est d’y jeter un coup d’oeil… Continue reading →

Il était une fois…

…une Céline et un Tom…
Crète - 170
…en Crète!

Partis accomplir une odyssée en Crète, ils en ont ramené des tonnes de souvenirs et plein de photos. Voici leur carnet de bord: ^^

En plus on sait jamais, ça peut servir si vous perdez votre guide pour visiter la Crète…

Etape 9: Héraklion –> Lesquin –> La maison

Une fois dans l’avion, un premier message du pilote (en anglais) nous indique qu’il y a un petit problème technique (apparemment un problème de contact), qu’ils vont changer la pièce et que ça ne va pas prendre longtemps… Ils changent donc cette pièce et nous annoncent que nous nous préparons pour le décollage.

Deuxième problème technique, le pilote nous explique alors ( toujours dans son anglais peu déchiffrable pour la plupart des passagers) qu’une lumière n’est pas de la bonne couleur (enfin c’est ce que Thomas a compris!).

Et là… panique! Certains passagers s’échauffent et veulent descendre de l’avion, une hôtesse essaie (enfin!) de les rassurer en français mais c’est trop tard, il ne veulent plus rien savoir: “Ils ne nous disent rien…”, “…on ne comprend pas l’anglais…”, “…on a des enfants, nous!…”, bref “on veut descendre!”

Au départ, seuls les passagers qui voulaient descendre étaient sensés le faire mais la sauce est montée tant et si bien que pour finir tous les passagers de l’avion ont débarqué! Retour à l’aéroport où nous hallucinons sur le comportement des gens et la rapidité à laquelle la panique se transmet!

Nous passons bien une heure à attendre sans plus d’explications qu’on nous appelle. On se résoud alors à se lancer dans un UNO effréné avec nos amis …

Crète - 296


Evidemment, la partie est à peine entamée qu’on nous fait embarquer!

Cette fois c’est la bonne! Nous décollons avec plus de 2h de retard. late

Pas de bol pour mes parents qui nous attendent à l’aéroport et que nous n’avons pas réussi à prévenir… désolés!

En tout cas le comité d’accueil est bien là (il a même le sourire!) et Annie et Bernard nous ramènent à la maison où nous sommes heureux de retrouver Akuma mais où la température nous fait réaliser que les vacances sont bel et bien finies! cold

Etape 8: Elounda –> Héraklion

Lever aux aurores pour la dernière demi-journée. Nous engloutissons notre petit-déjeuner avant de reprendre la “New National Road”, littéralement taillée dans le roc. La Crète nous dit “Adieu” avec un ciel splendide comme jamais…

Crète - 255

Quand on a un ciel comme celui-là, on s’imagine un monde dirigé par les Dieux. Pas besoin de chercher beaucoup pour trouver les nymphes et les muses…

Héraklion est déjà là! La cité d’Hercule est tentaculaire: son urbanisme est débridé et ses embouteillages systématiques.

Vite! Nous trouvons un parking sous les imposantes murailles qui ont tenu les turcs en respect pendant 21 ans.

Déception: le fameux musée archéologique n’ouvre qu’à 13h et nous devons rendre la voiture à cette heure là!

Il ne nous reste plus qu’à flaner dans le marché… Où nous en prenons plein les yeux, plein les narines et plein les oreilles!

Crète - 266

Crète - 267

Nous trouvons la fraîcheur! Comme d’habitude elle est dans le café où les vieux grecs se regroupent: c’est toujours celui-là le plus frais! ^^

Crète - 270

Nous partons ensuite pour l’aéroport et le trouvons sans encombre, nous rendons la voiture en quelques minutes et nous retouvons en avance de 3/4 d’heure au milieu de l’aéroport d’Héraklion. Nous avons parcouru 952km en une semaine, mais ces kilomètres comptent triple. gerbe

Prenant notre mal en patience, nous enregistrons les bagages à peine un quart d’heure en retard. Nous retrouvons Camille et Laurent, des copains de copains, croisés par hasard une semaine plus tôt et qui reprennent le même vol pour Lesquin. Chacun se raconte son périple, nous bavons sur leurs photos et ils bavent sur les notres… ^^ Faudra retourner sur cette île, c’est juré, il y a encore plein de choses à y faire!

Nous embarquons avec seulement 20 à 30 minutes de retard.

Crète - 290

Tout va bien, cet embarquement est même inespéré quand on sait que les passagers du vol de 7h00 pour Lyon ne sont partis qu’à 15h10! Il y a même eu une annonce dans l’aéroport: “Regroupez vous, une navette va vous conduire dans une taverne, où un repas vous sera servi.” lol

Etape 9

Etape 7: Elounda –> Plaka –> Elounda

Aujourd’hui comme hier, nous décisons de passer une journée cool, en effet, c’est notre dernier jour complet sur l’île et nous avons décidé d’en profiter au maximum et de nous reposer.

Comme nous avons quelques emplètes à faire et que nous n’avons pour le moment fait que traverser le village d’Elounda en voiture. Ca nous aura au moins permis d’halluciner sur les boutiques de fourrures du Canada qui sont présentes partout? A part des Russes milliardaires en gazollars, qui peut acheter ça? Par 30°C à l’ombre! :-o

Crète - 237

Nous décidons, après avoir passé une bonne partie de la matinée à bouquiner sur le balcon, de passer une partie de la journée au village. Nous trouvons finalement le magasin qu’il nous fallait et faisons le plein d’huile d’olives, de miel et d’Ouzo (attention beaucoup de magasins ferment au milieu de l’après-midi pour la sieste). Nous nous dirigeons ensuite vers le front de mer où nous mangeons littéralement les pieds dans l’eau au “Kalidon”. Au menu: pain à l’ail surmonté de fromage et d’huile d’olives, puis espadon pour Thomas et Moussaka pour moi: un délice!

Crète - 244

Le soir, rebelotte, nous suivons les conseils d’un petit guide francophone et nous dirigeons vers Plaka où nous mangeons encore une fois les pieds dans l’eau au clair d’étoiles -une dernière soirée au top du romantisme! La taverne “Paliria” est un peu plus chère que l’habitude mais le repas était un délice, on nous à même payé l’ouzo en digestif (c’est Thomas qui était content!)

Crète - 252

Etape 8

Etape 6: Elounda –> Lato –> Agios Nicholaos –> Elounda

Le matin: séparation pour la première fois des corps expéditionnaires en deux mâchoires, la stratégie de la tenaille donne toujours de bons résultats! Céline bronze en lisant un polar et moi j’obtiens de haute lutte (avec deux allemands) le droit de blogger sur l’unique ordinateur de l’hôtel! devil

Une heure plus tard, j’arrache Céline à sa “Cuisine Sanglante”. Du jamais vu! La Crète, terre de mythologie où les Dieux se disputent et se réconcilient. ^^

Départ au hasard, puis nous nous décidons pour le site archéologique de Lato en espérant ne par revivre le même scénario qu’à Knossos! Bien nous en a pris puisque ce site est bien moins fréquenté et plus pittoresque! Il n’a pas non plus dû subir de restauration plus ou moins douteuse, nous vous le recommandons chaudement!

Crète - 214


Retour à Agios Nicholaos où, devant une bonne salade de fruit surmontée d’une boule de glace nous complétons ce journal de voyage tout en admirant la Marina où l’on peut voir des yacht somptueux: c’est le St Trop’ de la Crète!

Crète - 230


Nous décidons de retourner lézarder à la piscine et terminonzzzainsi cette journée de repos.

Crète - 231


Crète - 234

Etape 7

Etape 5: Rethymnon –> Knossos –> Agios Nicholaos –> Elounda

Départ tôt car nous avons beaucoup de route!

Nous empruntons donc la “New National Road”, un peu moins sinueuse que la “Old”. Arrêt à Knossos où, pour la première fois du voyage, nous nous trouvons au milieu de files de touristes qui se pressent vers l’entrée du site: pas réellement très attractif mais on parle tellement de ce site que nous nous résignons à entrer.
Crète - 168
Mais comme prévu il est pénible et très difficile de profiter du site, nous effectuons donc la visite la plus rapide possible…

Crète - 160

Nous reprenons la route si heureux de nous retrouver à nouveau seuls au monde que nous allons un peu vite, le manque de panneaux aidant, pas de miracle: nous nous trompons de route et sommes quitte pour un détour d’une quarantaine de kilomètres sur une route qui compte un virage tous les 50 mètres! Trop top! Thomas est fin prêt pour affronter Sébastien Loeb! gerbe

Finalement Agios Nicholaos nous accueille: c’est un port bâti autour d’un petit lac et donnant sur la mer… Charmant!

Crète - 188

Mais nous ne sommes toujours pas arrivés à notre deuxième hôtel qui se trouve à Elounda à environ 12 km d’Agios Nicholaos. Nous le trouvons assez facilement et sommes de suite conquis par sa disposition: il est situé en haut d’une corniche et fait face à la mer, il est tout blanc, magnifique!

Crète - 200

Pour ne rien gâcher, notre chambre dispose d’un balcon qui donne directement sur la mer et le golfe de Mirabello!

Un grand plus pour Thomas, l’hôtel possède une connexion internet mais il arrive (pour le moment) à se retenir et nous profitons de la piscine de l’hôtel qui est quasi déserte pour enfin commencer à travailler notre bronzage! La chaleur est très supportable grâce au vent qui souffle de plus en plus fort (à déchapeauter un pope!) : pas pratique pour Thomas de réussir à lire l’Equipe! devil

Finalement nous dînons et sommes tellement fatigués de notre journée que nous nous endormons comme des bébés … dure la vie en vacances! ^^

Etape 6

Coucou de Crète

Et oui, nous pensons aux pauvres gens qui ne peuvent pas comme nous profiter des splendeurs crètoises. Certains adoreraient aussi la conduite crètoise, libérée de tout code de la route…

Le temps est splendide: jamais moins de 30 à l’ombre! Nous avons entrevu notre premier nuage aujourd’hui. Le pays est magnifique et dépaysant, les gens sont adorables bien qu’indéridables…

Nous vous remercions tous profondément de nous permettre de vivre de tels moments à deux. En attendant de pouvoir vous montrer les tonnes d’autres photos que nous avons prises, voici quelques exemples de sites magnifiques que nous avons visités.

Demain nous changeons de base arrière: nous laissons Rethymnon pour rejoindre Elounda…

Et tout ça grâce à vous, merci, merci et encore merci!!!

Lac de Kourna

Gorges de Samaria

Etape 4: Rethymnon –> Chania –> Kourna –> Rethymnon

Après nos aventures d’hier aux gorges de Samaria, et étant données mes courbatures du jour et notre coup de mou général, notre décision de faire un programme plus cool aujourd’hui était la bonne.

C’est décidé, nous allons visiter Chania! C’est la deuxième plus grande ville de l’île. Elle a été fondée par les Minoéens, détruite par un raz-de-marée causé par l’éruption du volcan de l’île de Santorin.

La ville est donc construite autour de ruines minoéennes et vénitiennes. Oui oui, pas au dessus, pas à côté, autour!

Vous trouverez donc la mercerie la plus petite au monde…Crète - 121

à côté des fouilles…Crète - 119

L’ancien chantier naval vénitien et les docks bordent toujours le port. Il faut absolument flaner dans les ruelles débordant des souvenirs typiques crètois:Crète - 125

  • éponges naturelles
  • cuirs
  • miel
  • raki
  • et le condiment crètois: huile d’olive ;-)

Crète - 123

Une ancienne tour de défense turque offre un joli panorama de la ville.
Pour le repas, nous avons démuché une superbe terrasse sur les quais… en hauteur!Crète - 113

Un repas léger suivi d’une salade de fruit surmontée d’une boule de glace: un délice! Le garçon de café a tout de suite eu des atomes crochus avec Thomas. kiss

Il fait sûrement la même chose à tous les touristes pour justifier la réputation des jeunes Grecs! ;-)

Nous nous sommes ensuite rendus au musée de la marine. Il regorge d’histoires sur les nombreuses guerres qui ont fait l’Histoire et la culture crétoise. Riche d’enseignement! On comprend mieux la mentalité crétoise quand on mesure le nombre d’années où l’île a été occupée. La résistance crétoise est légendaire.

Sur le chemin du retour, nous nous sommes à nouveau attardés dans un site lui aussi magnifique: les eaux turquoises du lac de Kournas. Splendide! Mieux vaut cependant avoir un point de vue élevé pour les admirer.

Lac de Kourna

Le soir, nous nous sommes lancés dans une longue balade en front de mer. Le ciel était rose! Oo

Crète - 126

Nous avons suivi les conseils du site “Ma vie en Crète.com” et nous sommes allés manger “Chez Takis”. Bien nous en a pris car nous n’avons pas payé cher notre Moussaka et notre Gyros (rien à voir avec ce qui se fait en France). Ce sympa Takis nous a même offert le dessert! :-)

Nous nous sommes ensuite baladés sur le front de mer où nous avons trouvé un cybercafé (d’où nous vous avons passé un coucou, voir par ailleurs) qui ne nous a rien fait payer.

Là dessus, nous avons regagné l’hotel. Verdict: 6km bien tassés!

Etape 5